Cliquez pour accéder au newsgroup Buffy

Le forum des hardcore fans de Buffy et des BuffyXtrémistes !

 

Accueil  

Sommaire

 

XXIV - BUFFY EST-ELLE UNE ANTI-ÈVE ?.

1 - Buffy est-elle une anti-Ève ?

Teufel a lancé cette idée en écriant :

" Le principe même de la série est féministe non pas parce que l'on voit une jeune fille courageuse et tout (enfin si quand même) mais parce que la tueuse est simplement là pour racheter le péché originel dont la faute incombait à Ève… "

 

2 - Selon la genèse, quel est le rôle d'Ève dans la situation actuelle de l'humanité ?

A cause de sa faiblesse devant la tentation, elle est responsable :

Adam et Ève transgressèrent la loi divine en mangeant le fruit de l'"arbre de la connaissance du bien et du mal". Il en résulta la corruption du monde, autrefois parfait, et la précipitation de l'histoire humaine dans le désordre, la désobéissance et la douleur.

Adam fut faible devant Ève, séductrice active et persuasive, elle-même sous l'influence de Satan. Le péché d'Adam et Ève a corrompu toute la nature de l'Homme : leur faute et leur culpabilité sont retombées sur leurs descendants.

La souillure du péché est transmise de génération en génération par la procréation, assimilant implicitement la sexualité à la répétition du péché originel.

A cause d'Ève, tout être humain naît en état de péché, les hommes sont incapables de satisfaire Dieu et sont naturellement disposés à rechercher le mal...

 

3 - Mais voici que survient Buffy !

Buffy dont la mission est de combattre les démons qui servent Satan...

Buffy qui eu l'occasion de faire face au mal absolu lui-même (" Soleil de Noël ")...

Buffy qui entretient des rapports compliqués avec la sexualité...

Buffy dont le job de slayer ne peut être rempli que par une fille...

Buffy dont la difficile progression dans la vie de slayer est possible par une connaissance chèrement payée...

Buffy qui apporte cette connaissance au Scooby gang, mais qui lui fait également partager sa douleur...

Oh, certes, Buffy n'a rien d'une figure christique !

Son domaine d'expression favori est le grand coup de latte dans la tronche des vampires, et non le discours théologique !

 

4 - Sur bien des points, Buffy est un anti-Ève :

 

5 - Mais elle partage aussi avec Ève bien des ressemblances :

En un sens, Buffy se bat pour éliminer toute la souffrance causée par Ève (et un peu aussi par Adam...). Mais Buffy ne souhaite pas une simple annulation des dégâts causés pour renvoyer les hommes dans un paradis bêtifiant...

Le fruit de la connaissance a décidément trop bon goût pour que l'Homme puisse s'en passer !

Plongée dans la déchéance et la douleur par une femme, l'humanité sera-t-elle sauvée par une autre femme ?

 

6 - Cube estime que Buffy n'a pas eu le choix. C'est bien parce que Ève l'a eu qu'on est dans la merde.

 

7 - Pour ma part, je pense que Buffy a eu le choix : elle pouvait très bien envoyer bouler Merrick (son 1er observateur) lorsque celui-ci lui a révélé sa nature de tueuse. Rien ne pouvait l'obliger à accepter cette mission. Elle a pris cette décision en toute liberté.

En revanche, je ne dis pas que Buffy ait eu conscience de toutes les implications et de tous les sacrifices que cela impliquait !

 

8 - Lauréna abonde dans ce sens, et je lui passe la parole :

Quand Buffy rencontre Giles pour une des premières fois dans bienvenue à Sunnydale, il lui dit clairement :

"J'ai du mal à saisir le sens de votre attitude, vous, vous avez accepté cette tâche, vous avez tué des vampires avant..."

Ce qui me fait me poser la question, Buffy avait elle la possibilité de refuser la mission, tout comme Ève pouvait résister aux tentations de Satan.

De plus, si Ève avait su ce que son geste allait entraîner, elle n'aurait peut être pas agit ainsi.

De même pour Buffy, si Merrick lui avait dit à quoi elle s'exposait réellement, elle n'aurait pas accepté si facilement. Mais tout comme Satan, il s'est bien gardé de la prévenir.

"Il la prépare à quoi? A se faire virer du collège? A perdre ses amis, à la solitude? Ainsi qu'à passer toute sa vie à se battre, à faire attention et à garder son secret pour ne mettre personne en danger ? Alors allez-y ! Préparez moi."

On peut voir dans cette citation que Buffy a découvert à posteriori tous les inconvénients de sa mission.

Pis bon, faut voir ce qui est, l'avenir du monde repose bien sur nos épaules, à nous les femmes :)))))

( je vais me faire taper par tous les mecs là :'(((( )

Et Ève n'était pas toute seule, Adam aurait pu l'empêcher d'agir aussi.

Alors elle a été la première à manger la pomme, mais adam l'a mangé aussi après elle.

En contrepoint, il parait donc normal qu'une faute commise par plusieurs personnes soit réparée par un groupe de personnes, d'où les groupe d'amis qui entoure Buffy.

9 - Lock5 conteste la vision d'une Ève totalement soumise :

Avant, elle était complètement soumise à l'autorité de dieu... En mangeant la pomme, elle se rebellait contre un pouvoir absolu qui enfermait l'humanité dans une forme d'esclavage (type 'je sais ce qui est bien pour toi, fais pas ci, fais pas ça et tu seras heureux').

En tout cas, en croquant le fruit défendu, elle se libérait d'une prison, le paradis. Une prison dorée certes mais une prison quand même.

Ève était certes tentée par le serpent mais elle a choisi en toute conscience : la connaissance contre l'obscurantisme, au risque de fâcher le maître des lieux...(qui de toute façon avait bien une idée derrière la tête en plantant son arbre défendu en plein milieu du jardin)

10 - Je conteste le point de vue de Lock5 !

Peut-on parler de rébellion ?

Ok pour dire qu'elle a commis un acte de désobéissance, mais ce n'est pas un acte de rebellion.

Sans le serpent tentateur : pas de péché originel !

Pas d'accès à la connaissance !

Ève fut-elle une personne libre de son choix ou un simple instrument du malin ?

11 - Réponse de Lock5 :

Les deux... Ce qui différencie les humains des démons (qui doivent faire le mal) et des anges (qui doivent faire le bien), c'est le libre arbitre. Le serpent n'a fait que discuter avec Ève. Le choix final lui revient.

 

12 - Je pense que ce point est très important : Ève avait son libre arbitre pour décider de céder ou non à la tentation.

C'est cette liberté de choix qui fonde la notion de péché originel.

Pas de libre arbitre, pas de péché !

 

13 - L@NcE préfère insister sur le rôle d'Ève dans l'accès à la connaissance.

Ève a permis l'accès à la connaissance. Je trouve que tu passe un peu vite sur ce détail quand même.

Si on tient à la lecture catholique de la genèse, c'est sûr, fallait pas !

Mais sans vouloir passer pour un sataniste (oh et puis après tout hein...) Satan sur le coup est plutôt un bienfaiteur !

Lui même fut déchu pour avoir voulu en savoir trop. Entre un enfer comme la Terre où on passe sa vie à se poser des questions la plupart du temps sans trouver de réponses, et un paradis où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, je choisis l'enfer.

Et puis comme dis Lock5, il avait forcément une idée derrière la tête Dieu, à planter son arbre en plein milieu, c'est pas possible autrement. Bon, je digresse, je sais.

Dans le Scooby gang, l'aspect connaissance est quand même beaucoup plus assuré par Giles et Willow. Concrètement, Buffy connaît ses bases de Tueuse, et puis éventuellement, on lui donne la marche à suivre face à un démon plus exotique.

Et pour ce qui est de l'aspect chèrement payé... Oui en fait mais plus lorsqu'elle apprend des choses sur elle-même finalement, cf. "Becoming".

A vrai dire Adam et Ève ne devait pas être des lumières non plus.

Le fait qu'il est croqué dans le fruit défendu...

D'ailleurs, Adam l'a fait, mais Ève l'a t elle également gouté ? Qui a une bible sous la main ?

Uhm, tu écris après que Ève est non-violente. Par sûr.

Une fois déchus du paradis, pour survivre, les deux tourtereaux ont bien été forcés de se mettre à la chasse, la pêche, aux combats de gladiateurs...

Enfin ce que je veux dire, c'est qu'une fois en bas tout deux ont eux du sang sur les mains jusqu'à la fin de leur vie (particulièrement longue si je me souviens bien).

 

14 - Commentaires de Busybee :

Sur le fait que Dieu avait une idée derrière la tête, en plantant son arbre en plein milieu du paradis, tout à fait d'accord avec L@NcE. On se demande même pourquoi Dieu voulait maintenir l'homme dans son ignorance (dirai-je sa bêtise) originelle, sinon pour qu'il reste soumis totalement, exactement comme certains dominants politiques du passé ont exercé leur pouvoir en empêchant les gens d'apprendre à lire ou de lire des ouvrages jugés subversifs (censures, autodafés, et j'en passe).

D'ailleurs , Almak, je ne vois pas Buffy en Ève moderne qui décocherait des coups de savate dans la tronche du serpent, sans croquer la pomme quand même par curiosité... (voir " Becoming ").

D'ailleurs, nous savons tous que "curiosity killed the cat", non ? ^--^

 

15 - Lauréna répond à L@NcE sur la scène précise décrite dans la bible :

Je ai ressortie la bible du fond du placard et dépoussiérée rien que pour ce débat.

Alors en fait, c'est Ève qui subit l'influence de Satan qui a pris la forme du serpent.

Elle goûte la pomme en premier, puis elle la donne à Adam qui la mange aussi.

 

16 - Observation de Seb sur le sacrifice de Buffy :

Il est clair tout de même que Buffy sacrifie sa vie à sa mission.

Cela dit, je ne crois pas que l'on puisse voir ce sacrifice dans son acceptation religieuse. S'il y a un personnage de BTVS qui symbolise complètement les principes de rédemption chrétienne, c'est franchement Angel.

 

17 - Seb développe son désaccord :

Moi non plus, je ne vois pas du tout Buffy comme une anti-Ève.

Pour moi Buffy est au contraire une Ève qui assume son geste, celle qui refuse de le porter comme une faute, qui assume ses actes jusque dans leurs contradictions, celle qui est prête a combattre le mal au prix de sa vie mais qui refuse a quiconque de lui dire quel est le bien et quel est le mal, celle qui croque dans la pomme puis recrache les pépins dans la gueule du serpent.

 

18 - Je reprends la parole pour signaler que je vois mal la différence entre la définition donnée par Seb, avec celle d'une anti-Ève !

Par ailleurs, je pense qu'il ne faut pas confondre deux mythes :

Le mythe de Prométhée est également lié aux origines de l'humanité :

Par comparaison avec les premiers êtres humains selon la mythologie chrétienne, certains théologiens ont présenté Adam et Ève comme ayant l'innocence, mais aussi l'esprit de simples enfants...

La mythologie Buffynienne ne fait pas d'allusion directe à la mythologie chrétienne, d'où des problèmes de raccordement. Toutefois, elle n'est pas contradictoire avec la mythologie Buffynienne : suite au déluge, l'espèce humaine a quasiment disparu de la surface de la terre. Cela a pu se reproduire pour que la Terre tombe sous la domination des démons.

Les grecs et les cathos sont au moins d'accord sur une chose :

si on est dans la panade, c'est uniquement de la faute d'une gonzesse !

Busybee : juste le temps d'ouvrir ma chemise pour offrir ma poitrine nue aux coups de bazooka...

 

19 - Commentaire de Vendha sur les conséquences du fruit croqué de l'"arbre de la connaissance du bien et du mal".

On peut voir la chose d'un autre point de vue, au sens propre. Le rôle d'Ève peut être interprété comme un acte de libération. L'accès à la connaissance, avec tous les inconvénients et les responsabilités qui en résulte, libère l'homme du joug d'un "père" ayant plutôt l'allure d'un éleveur d'animaux dociles. Elle prend le rôle d'émancipatrice de la conscience humaine. Sinon nous serions toujours à jouer culs nus dans le jardin d'Eden.

La religion justifie ainsi l'injustifiable : l'homme devra souffrir pour effacer la tâche originelle, les femmes seront soumises, incapables majeurs et exploitées. Le même coup sera fait aux juifs un peu plus tard pour d'autres raisons.

A propos de la mission la mission de Buffy, qui est de combattre les démons qui servent Satan...

Qui servent-ils ces démons qui tourmentent un homme originellement coupable ?

Plus elle évolue, plus Buffy socialise avec les démons, elle en fréquente et quand ils sont cools, elle n'est pas straight.

Dans ce chemin vers la connaissance, Buffy est un peu dans ce sens la nouvelle Ève. Elle ne veut pas revenir en arrière, elle ne veut pas restaurer l'oppression. Elle lutte contre les représailles absurdes et injustes qui résultent de l'accès à la connaissance, pour l'émancipation de la femme (et par extension des minorités opprimées contre toute forme de système). Elle a plutôt un petit côté anar. 

Buffy c'est ni dieu, ni maître et, ajouterais-je, ni casse-couilles.

 

20 - Je reprends la parole pour répondre à Vendha, sur le rôle d'Ève comme émancipatrice de la conscience humaine.

Ève n'est pas Prométhée !

Je ne crois pas que le personnage d'Ève soit une rebelle, même si le péché originel a eu des retombée positives en terme de libération et d'accès à la connaissance.

En ce sens, Buffy s'oppose à Ève.

(Comment appelle-t-on le fait de trouver un truc génial que l'on n'a pas cherché ?)

A noter que cette façon de déclencher une catastrophe elle-même porteuse de retombées positives est une façon très humaine de procéder!

Buffy elle-même peut s'y reconnaître !

Si Ève bouscule l'ordre établi, c'est à son corps défendant ! De façon involontaire !

Si Ève était une rebelle, comment aurait-elle pu accepter l'état de soumission dans lequel le genre féminin s'est retrouvé ?

<-------- Bon sang, pourquoi faut-il que ce soit moi qui écrive ça !

Vendha se demande si Ève regrette le jardin d'Eden ?

Quand on a vécu toute sa vie dans le paradis et qu'on se retrouve plongé dans une sorte d'enfer, il est bien possible que l'on éprouve quelque regret !

Ève, est-elle une femme indépendante ?

Pourquoi pas, mais la démonstration reste à faire !

 

21 - Commentaires de Callie :

En clair, on peut remercier Ève de son initiative de rejeter Dieu et tous ses beaux discours.

Il est vrai que maintenant on est dans la merde, mais bon il faut choisir, soit on se fait manipuler (genre Matrix), soit on réagit et réagir implique donc beaucoup de conséquences.

Adam et Ève représentaient la perfection (jusqu'à ce qu'Adam mange le fruit défendu), or selon moi la perfection est ennuyeuse. Ce sont nos défauts qui font de nous des êtres à part.

Prenons Buffy et Faith, elles se ressemblent par certains côtés et pourtant elles sont dissociables et c'est tant mieux. Il existe une Buffy, alors pourquoi en avoir une deuxième ? Autant avoir quelqu'un de différent qui par ses différences apporterait beaucoup plus que deux personnes identiques.

Et puis comme on dit il faut de tout pour faire un monde.

A chacun son avis :-)

 

22 - Je reprends une seconde la parole pour faire observer à Callie, qui nous dit :

" En clair on peut remercier Ève de son initiative de rejeter Dieu et tous ces beaux discours. "

Remercier Ève ou Satan, le serpent tentateur ?

Finalement, Ève fut un anti-héros avant l'heure : le grain de sable qui a fait dérailler toute la grosse mécanique...

Et de même à Cube qui dit :

" Elle nous a fait passer de l'animalité à l'humanité. "

Ève ou Satan, le serpent tentateur ?

Idem : pas de Christ sans Juda !

Autre morale : céder au désir, à la tentation est le moteur de la connaissance...


 

MOTEUR DE RECHERCHE INTERNE A L'ENCYCLOPEDIE BUFFY

Tapez un ou plusieurs mots :

Copyright © 2000 Almak ( almakHALTEAUSPAM(à)free.fr )