Cliquez pour accéder au newsgroup Buffy

Le forum des hardcore fans de Buffy et des BuffyXtrémistes !

 

Accueil  

Sommaire

 

LXIV - 11 - Indo-européens : conclusion générale, axes de travail et postface.

Il est donc possible de comparer BTVS tant au niveau des personnages de BTVS pris isolément ou en groupe, que de la structure de la série avec l'idéologie fonctionnelle des indo-européens et de la façon dont ils la mirent en scène au travers de la mythologie et de leurs épopées.

L'évolution des personnages semble modifier petit à petit ce rapport. Les saisons suivantes confirmeront ou infirmeront peut-être cette évolution.

Buffy représente l'idéal humain des indo-européens, que le roi dans leur conception devait incarner, et l'union des forces qui composent le monde (les trois fonctions positives : justice/vertu/sagesse-force-prospérité), tant matériel que spirituel, est ici effective au sein d'un groupe incarnant la société et la coopération.

C'est de cela peut-être que la série tire son succès aux USA et en Europe (Ailleurs ? Quelqu'un aurait-il des infos à ce sujet ?), répondant inconsciemment aux schèmes que nos lointains ancêtres que diverses sciences cernent difficilement nous ont légués.

Whedon en est-il conscient ?

Il est certainement le seul à pouvoir répondre à cette question. Toutefois il n'est pas nécessaire qu'il le soit. Il peut avoir comme tout à chacun intégré des éléments de cette idéologie et les retranscrire dans BTVS, sans pour autant être conscient des implications indo-européennes

Certains axes de comparaisons n'ont été qu'ébauchés par manque d'information. D'autres ont été ignorés : la relation de BTVS avec la notion du destin et de l'amour. Thèmes chers aux indo-européens. Peut-être feront-ils de ma part l'objet d'une " étude " ultérieure (rien n'est moins sûr). Un autre travail, que j'avais commencé au début de celui-ci et que j'ai abandonné très rapidement, pourrait être entrepris par quelqu'un de plus consciencieux que moi : l'inventaire exhaustif, épisode après épisode, des phrases et situations allant dans le sens de convergences entre l'idéologie fonctionnelle et BTVS.

De plus comme je l'ai déjà dit, l'idéologie n'est pas quelque chose de fixe, puisqu'elle est déterminée par l'existence - les conditions matérielles dans lesquelles vivent les hommes, les rapports productions, les rapports sociaux, etc. L'existence matérielle des hommes ont évolué depuis les temps anciens… l'idéologie aussi.

Deux apports fondamentaux ont été faits au siècle dernier : l'étude psychanalytique de l'individu par Freud et son équivalent au niveau sociétal - le marxisme, qu'on en pense du bien ou du mal (51). La façon d'envisager la psychologie des personnages d'une histoire n'est plus envisagée de la même manière qu'il y a 4000 ans. Un personnage de fiction indo-européen " classique " aurait une psychologie qui suivrait totalement la symbolique de la fonction qu'il incarne. Un carcan indépassable limitait les récits. Les récits étaient au service d'une morale. L'implication y était direct. Maintenant le carcan existe toujours mais la chaîne qui le compose s'est vu agrandir de plusieurs autres maillons. Il y donc autant d'éléments divergents que convergents entre BTVS et l'idéologie fonctionnelle indo-européenne.

En définitive, que penser de cette étude ? Est-elle légitime et valide ?

Au-delà des réserves énoncées dans le préambule, ainsi qu'au-delà de mon amateurisme en la matière (amateurisme éclairé ?) qui a pu m'amener à faire des erreurs, certains scientifiques -linguistes et archéologues- ont émit des critiques justifiés sur l'indo-européanisme, remettant en cause la méthodologie suivit depuis les années 30 et avant, remettant en causes les conclusions et les hypothèses et ainsi que l'idée même d'une possible indo-européanité comme il a été vu précédemment (52). S'il n'y a jamais eu de culture indo-européenne, mon travail n'est alors qu'un jeu de l'esprit reposant sur du vide.

Et pour finir sur une provocation dénuée de toute agressivité de ma part (paix aux hommes de bonne volonté !), je dirais que même si mon travail n'est qu'un mirage, je l'ai effectué avec plaisir car je n'ai eu nullement le besoin de parler de génétique et d'évolution des espèces, m'attachant plutôt à essayer d'expliquer la réalité (l'idéologie d'un scénariste) que la fiction, un pur imaginaire où les principes de réalité ne sont pas nécessaires.

 

MOTEUR DE RECHERCHE INTERNE A L'ENCYCLOPÉDIE BUFFY

Tapez un ou plusieurs mots :

Copyright © 2000 Almak ( almakHALTEAUSPAM(à)free.fr